Connect with us

Annie-Flore Batchiellilys enflamme la cité de la Démocratie

Actualités Nationales

Annie-Flore Batchiellilys enflamme la cité de la Démocratie

Annie Flore Batchiellilys, artiste musicienne à la voix suave a clos l’année 2008 en beauté samedi en soirée dans la grande salle des spectacles de la cité de la démocratie de Libreville par un concert riche en couleurs et en sons, le tout dans une parfaite chorégraphie.

Durant 4 heures d’horloge, Annie-Flore Batchiellilys qui assimile parfaitement un style de musique influencée par le blues, jazz et tradition a tenu en halène le public composé pour une grande part de ses fans venus en masse renouer avec leur artiste dont la dernière sortie au plan national remonte au mois de juin et 12 mois après son brillant spectacle international à l’Olympia en France (21 janvier 2008).
Ce spectacle a indiqué Annie-Flore Batchiellilys : « est le témoignage de la marque de reconnaissance envers Dieu et tout ceux qui m’ont aidé et soutenu tout au long de l’année qui s’achève ».
Cette sortie marque également le point de départ de la campagne de promotion du dernier album de la ″petite fée″ de Mighoma – village natal d’Annie Flore – ″ Le chant c’est mon champ″.

Le retour de l’artiste dans la prestigieuse salle des spectacles de la cité de la Démocratie était emprunt d’émotions et de souvenirs.

« Il y a 20 ans que je n’avais plus chanté dans cette salle », a révélé Annie Flore Batchiellilys, affectueusement appelée par ses fans « Anne batch »

La musicienne a rendu un hommage à Pierre Claver Akendengué, figure emblématique de la musique locale inscrit dans le panthéon des grands noms des artistes internationaux et Africains.
Pour son ultime concert de 2008, la chanteuse s’est entourée d’une brochette d’artistes émergents, à l’instar du groupe traditionnel Ikoku di dimbu, Eddy Mitchel l’étoile montante du R'Nb gabonaise, de Guy Patrick, autre révélation découverte par elle.

Le spectacle à guichet fermé « d’Anne Batch » a tenu toutes ses promesses à en juger par la qualité des invités. Dans la salle on a remarqué l’ex- ministre de la culture Blandine Maroundou, Mohammed Bachiri le représentant de l'Organisation des nations unies pour la science et la culture (UNESCO) entre autres.

C’est en 1999 qu’Annie Flore Batchiellilys, avec «Afrique mon toit», «Diboty», «Je t’invite», «Broute bien» et «Le chant c’est mon champ», s’est véritablement révélée au monde.

En 2002, elle a été consacrée meilleur espoir féminin aux Koras Awards en Afrique du Sud. C’est aussi elle qui a initié depuis 2006 le festival des « Nuits atypiques de Mighoma », lesquelles enregistrent un nombre d’artistes venant de divers horizons.

 

Continue Reading
You may also like...
Comments

More in Actualités Nationales

Populaires

Facebook

To Top
Contact Us!
Your message was successfully sent!