Connect with us

Interview du mois : CAM, un rappeur qui promet changer l’histoire du Hip-Hop gabonais. d’Octobre

Interviews

Interview du mois : CAM, un rappeur qui promet changer l’histoire du Hip-Hop gabonais. d’Octobre

Il est 16 heures passées de quelques minutes, lorsque CAM arrive dans les locaux de Radio Campus pour accorder un interview à l’équipe de rédaction de Gabonhits.com, Après les commodités d’usages nous passons au jeux de question réponse.

 GH :Si l’on doit vous présenter aux amoureux du Hip-Hop gabonais que peut on retenir?

CAM: CAM c’est le réalisme, c’est le quartier sur papier, c’est le gabonais de tous les jours avec une particularité, savoir mettre le quotidien sur écrit et transformer le tout en musique.

GH: Quand commence votre aventure dans le monde du RAP?

CAM: L’aventure commence réellement en 1996 quand je rencontre wannickx au lycée Léon MBA avec qui je forme le 2k-libre, pour ensuite former le collectif systématique en 1999. Ceci dit je rappe depuis 1990.

GH: Durant toute cette période avez vous eu une expérience particulière du milieu Hip-Hop?

CAM: J’ai été beaucoup présent dans les sound system et énormément participé aux freestyles radio mais aussi au bantu live organise par Georges kanguoua de KAGE. PROD; participation à la compil appel à l’ordre sortie en France; compil LBV UNDERGROUND2 produite par KAGE.PROD.pour ne citer que ceux la.

GH: En plus de toutes ces participations quelles sont vos productions individuelles?

CAM: J’ai un premier album sortien 2005 titré « entre joies etpeines », comportant 14 titreset une mixtape titré « histoirevrai »sortie en 2007 comportant 20 titres.

GH: Quel est de tout tes titres celui qui te fera connaître du grand public?

CAM: Le titre qui me fait connaitre du grand public, c’est « le Franc CFA nous sauve » de la compil LBV UNDERGROUND2.

GH: Qu’as tu apporté de nouveau au Hip-Hop gabonais?

CAM: Je ne pense pas avoir apporté quelque chose de particulier, je pense plutôt participer à quelque chose de particulier . Dans ce sens que je dénonce certains faits de sociétés qui avec un peu de chance aide à la prise de conscience.

GH: ceux qui ont écouté vos textes et votre flow disent que vous êtes un phénomène, que votre hip-hop fera très mal qu’en dites vous?

CAM: C’est relatif, certains pensent que je suis nul et que ce que je rencontre c’est des bêtises; mais pour ceux qui pensent vraiment que mon hip-hop fera très mal merci de croire en moi.

GH :on raconte que vous nous préparer une petite surprise pour très bientôt qu’est il?

CAM: J’ai effectivement mon nouvel album prêt « CAMEDUCATION » qui sortira dans les prochain mois, il était normalement pour la fin de ce mois mais vu le climat politique actuel il est préférable de le sortir quand tout sera plus calme.Il sera composé de 15 titres et sortira sous le label indépendant BELLE-RAGE.

GH: Quelle va être la particularité de cet album et quels vont être les centres d’intérêt?

CAM: La particularité de cet album est que chaque thème évoqué a un aspect pédagogique et retrace différents aspects du quotidien au GABON tout en dénonçant les travers de la société.

GH: As tu d’autres projets en vue?

CAM: Je prépare l’album 2k-libre avec wannickx et en parallèle je prépare la mixtape « juice-nelson »qui est un projet assez personnel.

GH: Nous savons que vous avez le même manager qu’un grand groupe de hip-hop de la place pourquoi ce choix et quels rapports avez vous avec les autres rappeurs, vous ont ils facilement accueilli.

CAM: D’abord mon manager et moi avons une relation personnelle qui date du temps ou il n’étais pas encore le manager du groupe auquel vous faite allusion,c’est avant tout un ami. Et quand j’ai appris par la suite qu’il était dans le milieu du management je me suis dis pourquoi pas vue que je n’en avais pas. Pour ce qui est de mes rapports avec les autres ils sont au beau fixe.Même s’il est vrai que certains d’entre eux affiche une hostilité qui n’a pas lieu d’être à mon égard.

GH: Quel est le message que vous adresser à ces derniers et à vos fans?

CAM: Aux rappeurs hostiles, je dirai que je suis là que vous le vouliez ou pas, mon style est apprécié et à mes fans soyez prêt pour le nouvel album je vous assure que ça vaut le cout.

Publié par Francis ZO'P NDONG Écrit par Mwane DIBAL de la RGH

Continue Reading
You may also like...
Comments

More in Interviews

Populaires

Facebook

To Top