Connect with us

Interview du mois : Laurianne Ekondo s’ouvre à toutes les tendances musicales !

Interviews

Interview du mois : Laurianne Ekondo s’ouvre à toutes les tendances musicales !

Pour ce mois de Mai 2008, votre site fait la part belle à une artiste de la nouvelle génération qui a choisi d’exprimer son art en choisissant une tendance musicale lancée par son père, illustre personnage de la musique gabonaise : Vyckos Ekondo. Vous l’aurez reconnu, il s’agit bien de Laurianne Ekondo qui n’est plus à présenter au Gabon. Elle aime chanter, danser et par-dessus tout, découvrir de nouvelles sonorités. La musique pour elle, est plus qu’une passion, c’est sa vie. A 27 ans, la jeune femme, veut découvrir le monde et le conquérir ! Au Gabon, son pays natal, elle y est presque déjà parvenu ! Déjà sur son troisième album, Laurianne nous a consacré quelques minutes d’entretien.

– Gabonhits. : Bonjour Laurianne ! La rédaction de Gabonhits est heureuse de vous recevoir !

Merci d’avoir accepté notre invitation et nous pouvons dores et déjà entamer cet entretien qui vous est consacré ! Laurianne, pour ceux qui ne vous connaissent pas, qui êtes-vous ?

         Lauriannen E. : Je suis née le 11 Février 1981 à Libreville. J’ai donc 27 ans aujourd’hui.

         Gabonhits : Comment intégrez-vous le monde de la musique ?

         L. E. : J’ai grandi dans une atmosphère essentiellement musicale ! Mon père qui a passé une bonne partie de sa vie à l’étranger a été bercé de divers sons et, il m’en a fait profité ! Le Rythme and Blues, le Jazz ect…

         Gabonhits : Comment se manifestera chez vous le désir d’en faire un métier ?

         L. E. : C’est venu tout seul ! En fait, à l’insu de mon père, je suis entrée dans une petite chorale du quartier où nous vivions ; les Trois quartiers.

         Gabonhits : Comment a-t-il réagit ?

         L.E. : Lorsqu’il l’a découvert, il est entré dans une grande colère ! (Rire). Une véritable tempête que j’ai dû affronter tant bien que mal ! Il voulais en fait que je poursuivre mes études et non que je vive ce par quoi lui, était passé !

         Gabonhits : Mais après ?

         L.E. : J’ai fondé aved une cousine et une sœur à moi, le groupe « Les Sly ». Nous faisions uniquement dans l’interprétation ! J’en garde de très beaux souvenirs !

         Gabonhits : Des influences musicales ?

         L.E. : Comme le dit mon père, ll faut rechercher l’authenticité dans tous les types de musiques, savoir les exploiter au maximum !

         Gabonhits : Et l’expérience du MASAO 2007 ? Vous nous en parlez ?

         L.E. : J’en garde un souvenir plus que merveilleux ! A la suite de mon prix à la première édition des Balafons, en 2006, j’ai été invitée à participer à cette grande manifestation consacrée aux femmes. J’ai été bien reçu et, j’ai parlé de mon pays bien connu de certains et pas d’autres. Le public était en effervescence. C’était très bien !

         Gabonhits : Qu’est-ce que cela vous a apporté ?

         L.E. : Et bien j’ai fais la rencontre d’autres peuples : français, canadiens et autres, j’ai aussi rencontré de grands animateurs d’émissions très connues et réputées à travers le monde ! C’est un véritable tremplin !

         Gabonhits : Tes projets ?

         L.E. : Déjà, mon prochain album et, vendre ma musique à travers le continent ! Au Togo, au Bénin, partout ailleurs !

         Gabonhits : Merci Laurianne Ekondo. Ce fut un réel plaisir pour notre rédaction. A bientôt nous l’espérons !

Continue Reading
You may also like...
Comments

More in Interviews

Populaires

Facebook

To Top
Contact Us!
Your message was successfully sent!