Connect with us

Interview Shad’M : « Mon objectif est d’éliminer les mauvaises consciences »

Interviews

Interview Shad’M : « Mon objectif est d’éliminer les mauvaises consciences »

Apparu en 2005 sur la compil "Keep It Real" de la DP Squad, collectif des artistes de la Dangher Production, Shad'M a ensuite sorti un maxi single, "Black Boa" qui avait fait grand bruit et ouvert des échanges lyriques pas toujours gentilles avec Black Kôba. Ayant quitté la DP Squad, il avait disparu… pour réapparaître avec la Klaus production et un album intitulé "Incontournable". Rencontre en flash !

Gabonhits : On parle d'une nouvelle collection de titres de Shad'M. Alors, c'est un second ou un premier album ?

Shad'M : C'est le tout premier album parce que le premier disque était simplement un single d'un titre. Maintenant, c'est un album des treize titres que nous proposons à la communauté nationale et internationale.

Gabonhits : Quels sont les thèmes de cet album ?

Shad'M : Moi j'ai toujours prôné pour le retour vers les racines. Je fais partie de ceux qui pensent que la réalité de notre avenir se trouve dans notre culture. Je parle donc de notre culture, je parle des problèmes qui minent notre pays, de choses telle la xénophobie mais également de ma vision des problèmes économiques et sociaux.

Gabonhits : Sur la jaquette de ton dernier album on voit un flingue. Que représente cette image, toujours et encore la violence ?

Shad'M : Ce flingue renvoie simplement aux racines, parce que mon nom de famille est Ovono. Et, en langue Fang Ovono signifie la hache. La hache pour abattre les arbres, la hache  pour défricher les forêts et planter de manière à ce que les générations futures puissent récolter, se nourrir et vivre. Mon objectif est d'abattre tout ce qu'il y a de mauvais, comme tous ces concepts qui ne contribuent nullement à l'amélioration des conditions de vie dans mon pays le Gabon. Et quand je dis abattre je dis tuer. C'est la meilleure représentation que j'ai trouvé : C'est un gun, un flingue mais c'est vraiment très philosophique car il ne faut pas se limiter sur le visuel. Il ne faut pas voir la forme du fusil mais savoir ce que représente ce fusil.

Gabonhits : On a également pensé que c'était un retour au buzz de l'époque contre Kôba. Où en est ce petit duel aujourd'hui.

Shad'M : J'ai dis que mon objectif est d'abattre tous les mauvais comportements qui tendent vers le vice et qui ne cherchent pas une certaine amélioration de notre devenir. Je ne suis pas de ceux-là qui disent aux jeunes qu'il faut casser le beat pour faire des rimes ou de ceux qui disent aux jeunes "passe-moi la beu" (la beu est ce qu'on appelle communément le chanvre indien). C'est ce genre de texte que mon concurrent propose au public. Mon objectif était de réveiller les consciences en disant : Faites attention, ne faites pas du suivisme sans conscience. Suivez en ayant une idée objective de ce qu'il en train de vous montrer. Je pense que je l'ai clashé ouvertement. J'ai dit que je n'appréciais pas ce qu'il pensait et ça peut s'arrêter là. Si certains ont compris ils vont prendre le relais pour les autres.

Gabonhits : Vous vous êtes rencontré entre temps?

Shad'M : On ne s'est jamais rencontré. Nous nous sommes vus une seule fois lors de la dernière soirée des Balafons Gabon Music Awards où j'ai été nominé trois fois et été une fois lauréat. On s'est vu ou plutôt aperçu, on a partagé la même catégorie du meilleur rappeur gabonais. Il y avait Shad'M, Ba'ponga et Kôba. Jusqu'à ce jour on n'a jamais eu le temps d'échanger et le jour ou cela arrivera, on aura l'occasion d'échanger sur les choses qui ne me paraissent pas très bonnes.

Gabonhits : Les échanges iront vers la positivité ou vers un nouveau clash ?

Shad'M : Moi, mon objectif est d'éliminer les mauvaises consciences. Une conscience ce n'est pas, à proprement parler, un être humain. Cela veut dire que si on tue ton concept, on peut t'aider à créer un nouveau concept. Je n'ai pas un problème contre la personne mais contre sa manière de faire. Si je réussi à abattre, à éliminer sa manière de faire je suis sûr qu'en étant objectif et en suivant le sens de mon concept, il pourra en créer un autre qui nous permettra ensemble d'aider notre population à évoluer moralement.

Gabonhits : On dit que Shad'M est un gars à problèmes. Il a tiré sur Kôba, il a tiré sur Dangher. Finalement, c'était quoi le problème avec Dangher ?

Shad'M : J'ai jamais tiré sur Dangher. J'ai signé un contrat d'un an ou de deux ans avec lui. Malheureusement, les clauses de ce contrat n'ont pas été respectées. Ce contrat étant arrivé à terme, j'avais l'alternative de signer un nouveau contrat ou de partir. J'ai préféré partir parce que, dans la vie, il vaut mieux être seul que mal accompagné. J'ai décidé de faire cavalier seul parce que je sentais que la personne qui m'accompagnait ne remplissait pas, plus ou moins, les critères que j'avais visés au départ. Grâce à Dieu, un mois après mon départ j'ai signé un nouveau contrat avec Klaus production, nouveau label dans lequel j'ai enregistré mon nouvel album intitulé "Incontournable".

Gabonhits : Les gens disent qu'au départ de Shad'M de la Dangher production, il y a la cagnotte des Balafons Awards. Est-ce vrai ?

Shad'M : Ce sont des ragots. Lorsqu'on n'a pas l'information totale on essaye d'avoir les appréhensions plus ou moins. Il faut dire que le Balafon a quand même joué un rôle parce que c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Certains disaient Shad'M a volé l'argent du Balafon ou Shad'M n' a pas voulu remettre l'argent du Balafon. Mais, considérons que Shad'M ait volé l'argent du Balafon et que c'est la raison pour laquelle il a quitté la Dangher production. Que devra-t-on dire alors des autres ? Que Raboon aussi a volé l'argent du Balafon? Que B. Good a volé l'argent du Balafon? Que Bubal aussi a volé l'argent ? Que Sir Karta a volé de l'argent ? En se posant ces questions je pense qu'on est à même de savoir à qui on a affaire et ce sont des choses qu'il faut voir dans leur fond et qui n'ont rien à voir avec ce qui a été dit.

Gabonhits : Alors pourquoi ce titre, "l'incontournable" ? C'est encore de la provoc ou une manière de tirer toute la couverture à soi?

Shad'M : Je ne me dis pas number one. C'est vrai que je vise la première place parce que il faut toujours viser très haut de manière à atteindre un bon niveau. "Incontournable" parce que ma vie se base sur un principe qui est ma philosophie : Tout être humain constitué de corps et d'esprit, a un destin prédit par Dieu. Si tu es prédestiné à faire quelque chose, quelques soient les péripéties tu le feras. On dit souvent "tu peux retarder ma destinée mais tu l'a changeras jamais". Cet album devait sortir et c'était prévu dans le cursus de ma vie. A mon départ de la DP beaucoup pensaient que je n'allais jamais sortir cet album. On ne peut pas contourner son destin.

Gabonhits : Maintenant que l'album est sorti quels sont les projets de Shad'M?

Shad'M : Je prépare mon premier concert live, mon premier concert en solo. Cela fait quand même trois ans que j'ai fait ma sortie officielle. Il est temps de faire un bilan avec mon public en live. Ce concert je le ferais presque seul parce que tous les participants ne seront que des personnes avec lesquelles j'ai des morceaux, c'est-à-dire des personnes qui font des featurings sur mes morceaux ou des personnes sur les morceaux de qui j'ai fait du featuring.

Continue Reading
You may also like...
Comments

More in Interviews

Populaires

Facebook

To Top
Contact Us!
Your message was successfully sent!