Connect with us

Les artistes gabonais réunis autour des problèmes qui minent leur corporation

Actualités Nationales

Les artistes gabonais réunis autour des problèmes qui minent leur corporation

Le Centre Culturel Français de Libreville a servi de cadre à la réunion du Collectif Gabonais des  Créateurs des Œuvres de l’esprit, hier. Cette séance de travail qui avait au menu l’épineuse question des droits d’auteurs dans notre pays, a été présidé par Pierre Claver Akendengué, en sa qualité de président de cette organisation artististique.

Réuni en séance de travail, le Collectif Gabonais des Créateurs des œuvres de l’esprit a planché sur les problèmes qui minent la culture gabonaise et les artistes qui la composent. Notamment  la question des droits d’auteurs au Gabon, la mise en place d’une véritable salle de spectacle, la formation des musiciens gabonais… Autant d’importantes questions restées jusque-là sans réponse dans notre pays.

En prélude de cette réunion, Pierre Claver Akendengué a souligné au passage, son immense désolation, concernant l’absence des musiciens gabonais sur la scène de l’émission « Africa Star », excepté les choristes. Selon lui, les musiciens revenaient tous du Cameroun. Poursuivant son propos, le PCA de la musique gabonaise a reconnu le talent des musiciens gabonais pour avoir travaillé avec la plupart d’entre eux.

Annie Flore Batchellylis étant absente du pays pendant deux ans, a demandé à ses ainés une rétrospective des actions déjà entamées ou conduite par le collectif. Pour ce faire, Jean Ondeno Rebienot a fait succinctement le résumé des démarches déjà entamé par le collectif en 2007. Un résumé qui semble sur la bonne voix, mais avec encore quelques difficultés.
Une demande d’audience devrait être adresser au Président de la République afin d’accélérer les différents maux qui touchent la classe musicale gabonaise et qui fait couler beaucoup d’encre et salives.

 

Continue Reading
You may also like...
Comments

More in Actualités Nationales

Populaires

Facebook

To Top