Connect with us

Miriam Makeba s’en est allée

Diaspora

Miriam Makeba s’en est allée

Figure de la lutte contre l’apartheid, également surnommée Mama Afrika, Miriam Makeba s’est éteinte d’une crise cardiaque au soir de son dernier concert, le 9 novembre à Naples.

La célèbre chanteuse sud-africaine, qui était âgée de 76 ans, se produisait à l’occasion d’un concert en soutien à Roberto Saviano, l’auteur du film Gomorra menacé de mort par la Mafia. 

Née Zenzi Makeba, en 1932 à Johannesburg, Miriam Makeba s’est fait connaître en 1956 avec "Pata, Pata", son plus grand succès et aussi le premier hit planétaire du continent africain. La chanson a été reprise en français par Sylvie Vartan sous le titre de "Tape Tape". Miriam Makeba fut ensuite la voix du groupe sud-africaind des Manhattan Brothers qu’elle accompagne en tournée en 1959 aux Etats-Unis. 
Déchue de sa nationalité sud-africaine et contrainte à l’exil cette année-là, en raison de son apparition dans le film anti-apartheid Come Back Africa de l’Américain Lionel Rogosin, elle passera 31 ans loin de son pays. Myriam Makeba obtiendra un titre de citoyenneté honoraire dans dix pays, dont l’Algérie. 

Lauréate d’un Grammy Award en 1965, avec le chanteur Harry Belafonte pour leur disque An evening with Harry Belafonte and Miriam Makeba, elle devient ainsi la première chanteuse noire à obtenir cette récompense. En 1969, elle épouse Stokely Carmichael, l’un des chefs des Black Panthers américains et militant des droits civils, dont elle divorcera quatre ans plus tard. Ce mariage lui vaudra des ennuis avec la justice américaine et l’obligera de nouveau à l’exil, cette fois en Guinée. 

Après un long passage à vide, elle renoue avec le succès en 1987 grâce à sa collaboration avec Paul Simon dans l’album Graceland. Elle publie à cette époque son autobiographie Makeba : My Story. En 1990, Nelson Mandela la persuade de revenir en Afrique du Sud. En 1992, elle fait une apparition dans le film Sarafina ! de Darrell James Roodt qui revient sur les émeutes de Soweto en 1976. Il faudra enfin attendre 2000 pour que Miriam Makeba sorte un nouvel album : Homeland. 

Pour mémoire, Miriam Makeba était l’une des étoiles à l’affiche du 1er Festival panafricain d’Alger en juillet 1969. Son apparition à la salle Atlas clôt en apothéose le film éponyme de William Klein.
 
Source : ageriade.com
Auteur : gabonhits.com

Continue Reading
You may also like...
Comments

More in Diaspora

Populaires

Facebook

To Top
Contact Us!
Your message was successfully sent!