Connect with us

Biographies

Naneth

En quelques années, Naneth est devenue la coqueluche des mélomanes gabonais. La jeune femme qui aspire désormais à une carrière internationale, aimerait changer le monde avec ses notes de musique. Une belle âme qui sait où elle va !
 

 
Née le 1er juillet à Port-Gentil au Gabon, Nanette Nkogué de son véritable nom, est la dixième enfant d’une famille de onze. Elle débute sa carrière musicale au début des années 1990. Avec son groupe du lycée d’Etat de l’Estuaire, E.L.R.A.C, elle sera la pionnière du mouvement hip hop féminin dans ce secteur où les hommes font la loi. 

 En 1996, le baccalauréat en poche, elle prend le chemin de la Faculté de Lettres et celui de MBALA, l’orchestre de l’Université Omar Bongo Ondimba. C’est ainsi que la remarque Georges Kamgoua, producteur et propriétaire du studio Kage-Pro. Il lui propose d’apparaître sur sa compilation, Bantou Mix. Naneth y paraîtra avec un titre, « Johnny ».

Une année plus tard, avec son groupe E.L.R.A.C elle est vainqueur du concours XIPPI/MCM AFRICA avec le titre « Wulegue »(« Avance ! » en langue Fang). Ce qui leur vaudra l’enregistrement d’un maxi single de trois titres dans le studio XIPPI de Youssou Ndour à Dakar. Malheureusement par faute de mécènes, celui-ci ne verra pas le jour.

En 1998, elle intègre l’orchestre de Pierre Claver Akendengué en tant que choriste. Cette collaboration est toujours effective.

Plus tard en 2001, elle pose un titre « LBV mon blues » sur la compilation « Mémoire Vive » produit par Didier Ping, cette chanson occupera des semaines durant, les premières places sur Couleur Tropicale de l’animateur Claudy Siar sur Radio France Iinternationale.

Avec plusieurs prestations et featurings à son actif, Naneth devient une pièce incontournable dans le puzzle musical gabonais. Tant dans le domaine du hip hop R’N’B que dans celui des musiques plus classiques.

Le 08 juin 2005 au Centre Culturel Français de Libreville (CCF), Naneth présente son premier album, LE PRESENT. Dans un style à cheval entre le hip hop et la world music, ce premier album de 13 titres sera un franc succès et remportera plusieurs distinctions aussi bien nationales qu’internationales. Grâce notamment à l’engagement et à la sensibilité des textes qui y figurent. 

Ainsi en juillet 2005, aux côtés de Ba Cissoko de la Guinée Conakry et Tcheka du Cap-Vert, Naneth sera finaliste du Prix RFI Musiques du Monde 2005, une première pour un artiste gabonais. Ensuite, en décembre 2005, elle remporte le Kora de la « Meilleure artiste féminine d’Afrique Centrale ».

Le 24 mars 2006 au CCF, elle donne son premier concert solo. Dans une salle archi comble, le concert sera l’un des plus mémorables de l’année. 

En juin, elle participe dans le cadre du festival gabao hip hop à un atelier international Autour de Lokua Kanza. Pendant plusieurs jours, aux côtés de l’artiste congolais, Naneth améliorera ses performances artistiques.

En 2007, pour la deuxième édition des Balafons Gabon Musics Awards, elle est Meilleure artistique Ragga.

 

 

Continue Reading
You may also like...
Comments

More in Biographies

Populaires

Facebook

To Top