Connect with us

No-Fear a ravi le public à l’occasion de la 3ème édition de son spectacle annuel

Actualités Nationales

No-Fear a ravi le public à l’occasion de la 3ème édition de son spectacle annuel

La troupe de danse « No-Fear », en collaboration avec le réseau des Jeunes Volontaires Francophones du Gabon (JVF) a organisé au cinéma le Komo, mercredi dernier la 3ème édition du concert : « danser la diversité culturelle » dans le but de sensibiliser la jeunesse sur les Objectifs du Millénaires pour le Développement (OMD) en mettant  en exergue la portée de l’impact de la diversité culturelle.

Cette manifestation, riche en couleurs, au regard de la diversité culturelle qui y a prévalu, principale pierre angulaire des chorégraphies présentées par cette troupe de danse s’est articulée autour de deux idées fortes : « l’esprit crée, le corps exprime ».

On a donc assisté aux chorégraphies présentées par No-Fear autour des musiques sénégalaises notamment celle de Youssou Ndour, de la camerounaise, Angélina Tézanou, de la marocaine Rachid Boulila, et béninoise avec Alèkpéhanhou, …

Aussi ces danseurs atypiques ont invité le public venu nombreux à se ressourcer en intégrant les pas de danse traditionnelle dont le « Bwiti », et le « Djèmbè » avec les sonorités locales en l’occurrence celle de Pierre Akendengue dans leur chorégraphie.

 « No-Fear, est une troupe de danse mixte composée de jeunes filles et garçons issus des établissements scolaires et universitaires du Gabon. Elle forme une élite de danseurs professionnels capable, à travers des chorégraphies traditionnelles et modernes, de présenter les visions et les aspirations de la société » a affirmé le Président Manager de cette troupe de danse.

« Nous avons comme perspective de participer au festival acadien qui se déroulera à Québec, dans le but de vendre la culture gabonaise, et africaine en générale  » nous ont-ils scandés fiers de leurs prouesses.
 
Pour l’attaché de presse du réseau JVF, Rostano Eloge Mombo Nziengui, c’est non seulement une occasion d’interpeller la jeunesse sur le  rôle qu’elle doit jouer pour la réalisation des OMD, mais aussi de les inciter à s’approprier leur culture, tout en s’ouvrant aux autres. C’est pourquoi, toutes les chorégraphies de No-Fear sont axés sur des sonorités diverses puisées à l’échelle planétaire.
 
« De fait, étant à l’heure du numérique, c’était également une occasion d’édifier le public jeunes et autre, sur le rôle du Campus Numérique Francophone de Libreville tant sur la formation des jeunes sur les TIC, mais aussi dans la vulgarisation des formations à distance (FOAD). C’est en cela que nous avons organisé un concours qui donne aux lauréats 10 abonnements offert par M. Antoine Perrier Cornet, Directeur du CNFL » a-t-il confié

Pour conclure, Boussamba Lopez, principal chorégraphe de No-Fear, rappel que tous ces ballets tournent autour des thématiques qui s’arriment aux Objectifs du millénaires pour le développement (OMD) à l’instar de la réduction de la pauvreté et la faim, de l’éducation pour tous, la protection d’un environnement durable, mais aussi de l’appropriation de nos cultures, tout en s’ouvrant aux autres, et de l’Unité africaine.

Continue Reading
You may also like...
Comments

More in Actualités Nationales

Populaires

Facebook

To Top