Connect with us

Pierre-Claver Akendengue artiste du mois !

Artiste du mois

Pierre-Claver Akendengue artiste du mois !

S’il fallait le qualifier, nous dirions tout bonnement qu’il s’agit de l’artiste le plus incontournable du Gabon ! Pierre-Claver Akendengué qui a plus de cinq décennies de carrière à son actif, présentait en 2006 « Gorée », son dernier album en date ! De 1974, date à laquelle démarre sa carrière à nos jours, le poète, le maître de la musique contemporaine gabonaise ne cesse de faire des émules !

Né à Awuta, dans l'île Nengué Sika de la lagune du Fernan-Vaz dans la province de l’Ogooué-Maritime au Gabon, le 25 avril 1943, Pierre-Claver Akendengue passe son enfance en milieu rural. Avec de la musique plein la tête pour toute compagne de jeu, le jeune garçon composera ses premières chansons à seulement 14 ans. Alors qu’il a encore toute la vigueur de la jeunesse en lui, un drôle de sort lui est réservé : il est atteint d’une foudroyante perte de la vue ! C’est ainsi qu’après avoir achevé le secondaire, il part en 1960 pour la France où, malgré ses problèmes de santé, il poursuit ses études. Il choisi d’étudier la psychologie et en profite pour s’inscrire au Petit Conservatoire de Mireille dans la capitale française. Quelques années plus tard, en enregistre  son premier 45 T « Ghalo Ghalo ». Nous sommes en 1972. Durant cette époque, l’homme qui indexe le pouvoir en place, obtient le statut de réfugié politique.

En 1987, le future maître en musique obtient son doctorat en psychologie et, se professionnalise dans l’art de la musique et du chant. Il songe à ce moment-là à rentrer au pays pour affronter son destin. Lui qui n’est pourtant pas très bavard, éprouve ce pressant besoin de s’exprimer. Du moins, exprimer ses idées politiques et, c’est à travers ses textes et le chant qu’il s’en sent capable ! Comme pour d’autres jeunes de son âge, la musique est le moyen le plus efficace permettant d’exprimer sa révolte, ses idéaux. C’est ce qu’il fera !

Comme bon nombre de mélomanes le savent aujourd’hui, l’homme est un passionné. Son premier album intitulé « Nandipo », sort en 1974 alors qu’il n’a pas encore regagné le pays. Deux années après, arrive « Africa Obota », réel hommage au continent Africain. Il obtiendra d’ailleurs le Prix de la Jeune Chanson Française de la SACEM pour la force de ses textes. Le nom de l’artiste est désormais connu. Le poète est né et se forge désormais une image, une renommée. Aussi, si l’auteur compositeur et interprète combine les genres, l’envolée de ses textes et leur portée l’inscrit parmi les meilleurs dans son pays mais également et surtout au-delà des frontières du continent.

 

Guitariste et arrangeur, l’artiste a remporté grâce à se compositions, le Prix de la meilleure musique de film « Les Coopérants » lors de l’édition du Fespaco 1985. De son premier opus « Nandipo » en 1974 au dix-huitième »Gorée », en hommage à la tristement célèbre île située au Sénégal, le chanteur ne cesse de puiser dans les traditions ancestrales, les siennes : Myènè, son ethnie et, dans celles du reste du Gabon et par la même, celles du continent. Ainsi, pour faire passer ses messages, l’artiste emploiera toujours la métaphore comme le faisaient au coin du feu, les griots en Afrique australe et, les anciens dans les villages d’Afrique centrale.

Le thème de prédilection du chanteur c’est cette Afrique enchaînée et sans cesse bafouée par des injustices flagrantes. Mais bien évidemment, la notion d’espoir est toujours au rendez-vous : la liberté n’est jamais loin.

Deux ans après la sortie de « Gorée », Pierre-Claver Akendengué travaille…sur son prochain produit. Parce qu’un artiste a toujours quelque chose à prouver, le meilleur est à venir ! Parole de mélomane !

 

Continue Reading
You may also like...
Comments

More in Artiste du mois

Populaires

Facebook

To Top
Contact Us!
Your message was successfully sent!