Connect with us

Un mannequin se bat pour le Gabon

Actualités Nationales

Un mannequin se bat pour le Gabon

Gloria Mika a décidé de se battre. Cette jeune métisse de 29 ans, mannequin, milite pour des élections libres au Gabon, où la succession d’Omar Bongo, au pouvoir durant 42 ans et mort récemment, va se jouer le 30 août prochain.

 
Gloria Mika, de mère grecque et de père gabonais, a en effet décidé de s’impliquer pour son pays de naissance, qu’elle a quitté à l’âge de 16 ans. Elle, qui a défilé pour Ungaro et prêté son visage à L’Oréal, a créé le 20 juillet dernier « Les anges gardiens du Gabon » sur le site Facebook. Aujourd’hui, le groupe compte plus de 700 membres.
 

« Pas une monarchie ! »

« Une initiative personnelle, citoyenne et sans coloration politique », précise-t-elle à l’AFP. Selon elle, c’est avant l’élection qu’il faut s’impliquer. « Un certain nombre de personnes sont persuadées que l’élection est déjà faite (en faveur d’Ali Bongo, ministre de la Défense et fils de l’ex-président, ndlr). Je me suis dit que ce n’était pas possible. Nous sommes supposés être un pays démocratique, pas une monarchie! », explique-t-elle.
 
Un site internet officiel est ensuite lancé dans la foulée. La jeune femme a également lancé une pétition en faveur d’un report de la date des élections, qu’elle juge essentiel pour un scrutin dans les règles.

Recruter des volontaires

Si la présidentielle a bien lieu le 30 août, elle veut recruter d’ici là des « anges gardiens », des « citoyens bénévoles » au Gabon et à l’étranger qui iront se poster dans les bureaux de vote. Gloria Mika s’est renseignée sur les « techniques de fraudes ». Elle voudrait que le procès verbal qui annonce le vainqueur dans chaque bureau soit pris en photo. Elle veut aussi comptabiliser les votants et recouper ce chiffre avec celui des bulletins dépouillés.
 
A près de trois semaines du scrutin, elle ne compte qu’une trentaine de volontaires. Mais elle dit avec été contactée par une ONG gabonaise qui pourrait lui fournir 3.000 « anges ». Elle collabore également avec Ushahidi, plate-forme de partage de l’information, créée au Kenya en 2008, sur laquelle tout citoyen peut envoyer des informations via SMS ou e-mail.
 
Source : nouvelobs.com

Continue Reading
You may also like...
Comments

More in Actualités Nationales

Populaires

Facebook

To Top
Contact Us!
Your message was successfully sent!