Connect with us

Wiz Khalifa arrêté et menotté à cause de son hoverboard

Diaspora

Wiz Khalifa arrêté et menotté à cause de son hoverboard

Le rappeur Wiz Khalifa a été arrêté récemment à l’aéroport de Los Angeles pour avoir refusé de descendre de son hoverboard, une sorte de planche de skateboard sans roues qui permet de planer quelques centimètres au-dessus du sol.

Aux États-Unis, les tensions entre la police et la population afro-américaine semblent ne pas redescendre. Même les stars en font les frais. Si, Weezy, s’en souvient bien, le rappeur Wiz Khalifa en a fait la triste expérience dernièrement à l’aéroport de Los Angeles.

Au sortir d’une tournée européenne, le jeune rappeur a été rapidement stoppé par plusieurs policiers l’invitant de descendre de son hoverboard, une sorte de planche de skateboard sans roues qui permet de planer quelques centimètres au-dessus du sol.

Dans des vidéos filmées et postées par un fan, on peut voir le rappeur entouré d’au moins quatre policiers. Il les interpelle : « Je n’ai rien fait, qu’est-ce que vous allez faire me jeter en prison ? Vous ne pouvez rien faire… On peut rester là avoir une conversation qui finira sur TMZ et vous deviendrez célèbre si vous le voulez » ironise-t-il visiblement très agacé.

Dans la deuxième vidéo, on voit le rappeur violemment bloqué au sol, face contre terre, par trois officiers de police. Les forces de l’ordre lui demandent alors d’arrêter de résister tandis qu’ils lui passent les menottes. Wiz Khalifa se contentera de répéter très calmement : « Je ne résiste pas, monsieur ».

L’auteur du titre « See You Again » qui a pris cette impasse avec beaucoup de philosophie n’a pas caché son ironie via une série de tweets le lendemain de son arrestation. « On ne m’avait pas plaqué au sol et menotté depuis un moment.
C’était marrant » puis « Ils adorent vous dire de ne pas résister » a-t-il twitté sur sa page Twitter.

Ce n’est pas la première fois que Wiz Khalifa a affaire à la police. En 2014, il avait été arrêté pour possession de marijuana, un délit mineur. Mais comme beaucoup de jeunes issus de la communauté afro-américaine, être violenté par la police est devenue une routine.

Par la Rédaction

Source : Trace

Continue Reading
You may also like...
Comments

More in Diaspora

Populaires

Facebook

To Top